· 

Comment éradiquer les chenilles processionnaires et protéger vos compagnons à quatre pattes ?

comment eradiquer chenille processionnaire supprimer lutter pin
(Source inra)

Extrêmement dangereuses pour les animaux de compagnie, mais également pour l'homme, les chenilles processionnaires, qui sont les larves du papillon (Thaumetopoea pityocampa), sont parfaitement reconnaissables aux cocons blanchâtres qu'elles laissent sur les pins. Aujourd'hui, Diconimoz fait la lumière sur cet insecte ravageur peu apprécié, et vous donne toutes les clefs, pour le combattre.

 

Nommée ainsi à cause  de son mode de déplacement en file indienne, la processionnaire du pin est un lépidoptère de la famille des notodontidés (papillons de nuits), et est très répandue en Europe. Plus connu sous sa forme larvaire extrêmement dévastatrice, la processionnaire du pin envahit chaque année les conifères en se nourrissant de ses aiguilles, occasionnant ainsi un important affaiblissement de l'arbre et permettant par la même, le développement d'autres parasites. Hautement urticante à cause de la toxicité de ses poils, la processionnaire du pin, reconnaissable à son corps velu marron orangé et noir, ne doit pas être manipulé sans protection, et devra demander une attention toute particulière  à l'approche de son nid, qui, même vide, restera urticant. Prenez donc soin, de vous protéger, les mains, le corps et le visage, avant toutes interventions. Pour cela, préférez des vêtements à manches longues, une bonne paire de gants et un masque , le must restant la combinaison avec capuche.

cocon chenille processionnaire pin danger
(Source académie du chien)
papillon processionnaire pin insectes ravageurs
Processionnaire du pin à l'état de papillon (Photo Philippe Mothiron)

Attention donc à vos animaux domestiques ! Chaque année, nos compagnons à quatre pattes et notamment les chiens sont victimes de la chenille processionnaire. Touchés très souvent à la langue, après avoir ingéré celles-ci, nombre de chiens contractent une nécrose qui leur est fatale. Chez les humains, la précaution est  de mise également. Même proche et sans les toucher, leurs poils portés par le vent, peuvent vous atteindre. Vous pourriez voir apparaître alors, sur vos bras, vos jambes ou votre visage, des plaques rouges urticantes ou pire encore, être victime de troubles respiratoires, d'un choc anaphylactique ou d'un œdème de Quincke. 

nécrose de la langue processionnaire du pin
Nécrose de la langue (Source Nature Paul Keirn)
Urticaire provoqué par les poils de la chenille processionnaire du pin
Urticaire provoqué par les poils de la chenille processionnaire du pin (Source cap service)

Pour se débarrasser des chenilles processionnaires, commencer, si cela vous est possible, par la prévention ! C'est certainement le moyen le moins compliqué et le plus efficace, de ne pas être embêté. Pour cela, installez des nichoirs à proximité de vos arbres. Les mésanges, notamment, seraient un excellent prédateur des chenilles. Les chauves souris également, mais plus compliqué à attirer. Ensuite, certaines essences d'arbres joueraient un rôle répulsif, c'est le cas notamment du boulot, mais là encore, faut il en posséder. Ensuite, si les cocons sont déjà présents, il va falloir agir autrement ! Si le cocon est naissant, et qu'il y en a peu, vous pourrez ainsi le décrocher, en prenant toutes les précautions nécessaires et le brûler. Mais, c'est quand il devient conséquent, que cela se complique ! Pour y remédier, plusieurs solutions et nous ne parlerons ici que des alternatives biologiques, bien évidemment. La première méthode est un traitement à base de bactospéine (bacillus thuringiensis), qui est un insecticide bio que vous pouvez d'ailleurs utilisé également pour la pyrale du buis et qui va être appliqué sous forme de pulvérisation pour attaquer le système digestif de la chenille. Cette technique demandant toutefois beaucoup de rigueur, puisqu'il faudra veiller à bien englober tout le cocon et faire relativement attention aux conditions climatiques, en évitant les jours de grands vents, de pluies ou de forts ensoleillements. De même, il faudra être attentif sur la date de péremption du produit dont la conservation n'est pas très longue. 

processionnaire du pin file indienne
(Photo Jean Pierre Moussus)

Vient alors, cette autre solution, qu'est le piège à phéromones ! En effet, grâce à ce dispositif, la processionnaire du pin, à l'état de papillon adulte ou de chenille, est attirée par des phéromones synthétiques. Le papillon se dirige alors dans une sorte d'entonnoir, ou la chenille, dans un sac et se retrouve piégé pour finir asphyxiés. Là encore, attention à la saisonnalité, et préférez une action dès la fin mai et jusqu'au mois de septembre pour piéger un maximum d'insectes. Mais ne vous y trompez pas, la chenille processionnaire est du genre plutôt coriace, et peut revenir d'années en années. Alors surtout, restez sur vos gardes et ouvrez l’œil !

piege papillon chenille processionnaire
(Piège à l'état de papillons)
piege chenilles processionnaires pin
(Piège à l'état de chenille)